Art aborigène ancien dans la péninsule de Burrup, en Australie occidentale

Art aborigène ancien dans la péninsule de Burrup, en Australie occidentale

AFP - Greg WOOD
Les sociétés occidentales ne sont pas les seuls à avoir une préhistoire et un passé...

On sait aujourd’hui que les Aborigènes australiens polissaient la pierre plusieurs milliers d’années avant le Moyen-Orient, berceau de ces sociétés.

On sait aussi que la poterie est apparue au Japon vers 10.000 avant notre ère et en Chine entre - 16.000 et - 13.000. Là encore plusieurs milliers d’années avant le Moyen-Orient et l’Europe…


"Il faut échapper à l’ethnocentrisme pour juger le reste du monde », a expliqué Alain Testart, directeur de recherches au laboratoire d’anthropologie sociale du CNRS, lors du colloque "La Préhistoire des autres" (ou "Comment l'archéologie et l'anthropologie abordent le passé des sociétés non occidentales"). Un très passionnant colloque, organisé conjointement par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) et le musée du quai Branly, et qui s’est tenu dans cet établissement les 18 et 19 janvier 2011.

C’est une lapalissade : comme le montrent aujourd’hui les études scientifiques, les sociétés non occidentales ont, elles aussi, chacune un passé. Une évidence, certes. Mais qui amène à remettre en cause certaines idées reçues dans notre partie du monde…


Formation rocheuse d'Uluru (centre de l'Australie), haute de 348 m, lieu sacré pour les Aborigènes (AFP - Torsten BLACKWOOD)