La mezzo-soprano Karine Deshayes, sacrée artiste lyrique de l'année aux Victoires classiques à Nantes (14/02/2011)

La mezzo-soprano Karine Deshayes, sacrée artiste lyrique de l'année aux Victoires classiques à Nantes (14/02/2011)

AFP / Damien Meyer
Le pianiste et la mezzo-soprano figurent parmi les lauréats de la 18e édition, organisée le lundi 14 février à Nantes

Une autre mezzo, Clémentine Margaine, a été sacrée révélation lyrique. Une fois n'est pas coutume, le trophée de la révélation soliste instrumental est revenu à un tromboniste, Fabrice Millischer. Le compositeur Thierry Escaïch a été également récompensé.

Les Victoires classiques ont été retransmises sur France 3 depuis la Cité des Congrès.


Créées en 1986, les Victoires ont été retransmises en direct lundi 14 février entre 20h35 et 23h20, depuis la Cité des Congrès de Nantes qui a déjà accueilli fin janvier la très populaire Folle Journée de Nantes.

Comme à l'accoutumée, la cérémonie était présentée par Marie Drucker et Frédéric Lodéon. Cette année, elle était mise en musique avec le concours de l'Orchestre national des Pays de Loire placé sous la direction de John Axelrod.


AFP / Damien MayerLe palmarès
- Révélation artiste lyrique: la mezzo-soprano Clémentine Margaine (photo) qui s'est illustrée notamment dans des rôles tels que "Carmen" de Bizet, l'été dernier à Saint-Céré.

- Enregistrement de l'année: "Les concertos pour piano de Ravel" par Pierre-Laurent Aimard et l'Orchestre de Cleveland (direction Pierre Boulez), chez Deutsche Grammophon

- Artiste lyrique: la mezzo-soprano Karine Deshayes.

- Compositeur: Thierry Escaich (déjà sacré en 2003 et 2006), pour l'oeuvre "Alléluias pro omni tempore". Le musicien, qui était en résidence jusqu'à l'été 2010 auprès de l'Orchestre national de Lyon, a appelé à "mettre des compositeurs au sein des orchestres, des conservatoires", afin de retisser les liens avec le public.

- Révélation soliste instrumental: le tromboniste Fabrice Millischer (photo), qui n'a pas boudé son plaisir de voir le trombone ainsi récompensé.
Fabrice Millischer - AFP / Damien Meyer
- Soliste instrumental: Bertrand Chamayou (piano), déjà sacré révélation 2006 et nommé soliste instrumental en 2010.

- Victoire d'honneur: la pianiste Brigitte Engerer, très émue, qui "partage" sa Victoire avec son "cher Papa", ses deux enfants et ses "deux anges gardiens là-haut", Stanislas Neuhaus (qui fut son professeur) et sa "petite Maman" qui lui a permis de réaliser ses rêves".

Parmi les invités figuraient la soprano française Véronique Gens, le pianiste français Franck Braley, le flûtiste français Alexis Kossenko, le clarinettiste français Philippe Berrod, le contre-ténor croate Max Emanuel Cencic, l'ensemble klezmer Sirba Octet, l'orchestrre baroque nantais Stradivaria, l'humoriste Michel Leeb...

A propos des Révélations lyriques et solistes instrumentaux, les internautes avaient jusqu'au jeudi 10 février pour les désigner sur internet et avec le biais des partenaires de France 3 et France Musiques.


Les oeuvres jouées durant la cérémonie

- Ravel: "Le Boléro" (joué chaque année en ouverture)

- Mozart: extrait du Requiem, "Dies irae"

- Mozart: opéra "Don Giovanni", aria "Là ce darem la mano" par Marc Mauillon, Gaëlle Arquez et Clémentine Margaine

- L'ensemble klezmer Sirba Octet: "Zing, bruder, zing", avec Isabelle Georges (chant) et Philippe Berrod (clarinette)

Les enfants du CREA -  AFP / Damien Meyer- Le CREA, centre d'éveil artistique d'Aulnay-sous-Bois, a présenté deux oeuvres d'Isabelle Aboulker et Christian Eymery, "Les vagabonds" (extrait de l'opéra "Les enfants du levant"), "L'air des révisions" (extrait de l'opéra "Martin Squelette"), et un extrait de l'opéra "Les contes d'Hoffmann" d'Offenbach

Leonard Bernstein, Ouverture de "Candide", par l'Orchestre des Pays de la Loire

Haendel, opéra "Rinaldo", aria "Lascia ch'io pianga", par la soprano Patricia Petibon et l'ensemble baroque Stradivaria

Bach, Suite n°2 BWV 1067, "Badinerie", avec le flûtiste Alexis Kossenko et l'ensemble baroque Stradivaria

Michel Leeb: l'humoriste a interprété le célèbre sketch de la machine à écrire (immortalisé par Jerry Lewis), en synchronisation parfaite avec l'Orchestre national des Pays de Loire sur le fameux thème "The Typewriter" de Leroy Anderson

Brigitte Engerer, Victoire d'honneur - AFP / Damien MeyerBrahms, extrait du Premier Concerto pour piano, 3e mouvement, par Brigitte Engerer, Victoire d'honneur

Mozart, opéra "Don Giovanni", air d'Elvire "Mi tradi quell'alma ingrata", par la soprano Véronique Gens

Chopin, Chant polonais n°5 en sol bémol majeur (arrangement Liszt), par le pianiste Bertrand Chamayou

Mozart, final du 3e Concerto pour cor K 447, avec André Cazalet

Schubert, Trio n°2 opus 100, 2e mouvement, par Henri Demarquette, Olivier Charlier, Brigitte Engerer

Ravel, final du Concerto en sol, par le pianiste Pierre-Laurent Aimard

Richard Strauss, opéra "Ariane à Naxos", air "Sein wer wieder gut", par la soprano Sophie Koch

Rossini, opéra "La Cenerentola", aria "Nacqui all'affanno", par la mezzo-soprano Karine Deshayes

Dogora, par Etienne Perruchon, pour un karaoké géant !

Chopin, étude opus 10 n°12, "Révolutionnaire", par le pianiste François Dumont

Gabriel Fauré, "Après un rêve", par le pianiste François Dumont et le violoncelliste Yan Levionnois

Philippe Hersant (lauréat de la Victoire du compositeur en 2010), Concerto pour piano, dédié au pianiste Franck Braley, avec ce dernier en guiste de soliste

Albrechtsberger, Concerto pour trombone alto et orchestre à cordes, par l'ensemble baroque Stradivaria, et le tromboniste Fabrice Millischer

Haendel, opéra "Serse", aria "Se bramate d'amar chi vi sdegna", par le contre-ténor Max Emmanuel Cencic

César Franck, Sonate pour violon et piano, 2e mouvement, par la pianiste Vanessa Wagner et le violoniste Augustin Dumay

Saint-Saëns, opéra "Samson et Dalila", aria "Mon coeur s'ouvre à ta voix", par Marie-Nicole Lemieux

Johann Strauss père, "La marche de Radetsky" (avec des applaudissements en rythme du public à la façon du final du Concert du Nouvel An !)


Rappel: les nominations de la 18e cérémonie
- Soliste instrumental de l'année: André Cazalet (cor), Bertrand Chamayou (piano), Nemanja Radulovic (violon)
- Artiste lyrique: Karine Deshayes (mezzo-soprano), Sophie Koch (soprano), Patricia Petibon (soprano)
- Compositeur: Georges Aperghis, Karol Beffa, Thierry Escaich
-
Révélation soliste instrumental: le pianiste François Dumont, le violoncelliste Yan Levionnois, le tromboniste Fabrice Millischer
- Révélation artiste lyrique: la soprano Gaëlle Arquez, la mezzo Clémentine Margaine, le baryton Alexandre Duhamel

- Enregistrement de l'année: "Ne me refuse pas..." par la contralto Marie-Nicole Lemieux et l'Orchestre national de France (direction Fabien Gabel) chez Naïve ;
"Les concertos pour piano de Ravel" par Pierre-Laurent Aimard et l'Orcherstre de Cleveland (direction Pierre Boulez) chez Deutsche Grammophon ;
"Saint-Saëns, intégrale de la musique de chambre avec vents" par les solistes de l'Orchestre de Paris et les pianistes Pascal Godart et Laurent Wagschal, chez Indésens.


>> Le site officiel des Victoires de la Musique classique

cliquez ici